Management transversal

Dossier
Management transversal

About

Vers un management décloisonné

Le management transversal conduit à un mode de management décloisonné. Il s’agit d’allier les composantes hiérarchiques et transversales pour passer d’un management directif à un management plus ouvert, plus participatif et surtout, plus coopératif.

Auteur :
Jean-Claude Grünler
Durée de lecture :
5 min
Catégorie :
Management transversal

Le Management Transversal serait-il la panacée ?

Nombreux sont les spécialistes qui démontrent à l’évidence qu’on ne manage pas un projet, une équipe, une entreprise ou un organisme quel qu’il soit. Ce que l’on manage, ce sont des personnes avec un potentiel qu’il faut encourager même quand il ne se distingue pas nettement.

Tous comptes faits, le savoir-faire n’est pas seulement issu de la connaissance, pas plus que le savoir-être ne se trouve pas uniquement dans l’expérience d’un individu. Le manager transverse, de par la nature même de son statut, n’a qu’une seule possibilité à sa disposition pour garantir le succès de son équipe : créer l’unité et installer la cohésion pour partager l’objectif commun. « Ralliez-vous à mon panache blanc, vous le trouverez sur le chemin de la gloire et de l’honneur ! » disait Henri IV.

Logiquement, on constate que le management transversal pratiqué dans les start-ups est de plus en plus à la mode. Même les entreprises qui pratiquent encore un management vertical traditionnel commencent à l’adopter. Décloisonnant l’entreprise, optimisant les ressources et favorisant la gestion en mode projet, le management transversal permet de répondre aux exigences d’individualisation et d’amélioration des expériences « collaborateur ».

On peut dire que manager un projet, manager un changement, une équipe, manager des générations différentes… savoir communiquer, s’imposer en tant que Leader… Tout cela sous une seule bannière (panache) : Manager en Transverse.

Le schéma pyramidal a vécu et il s’agit aujourd’hui de se préparer, sous la poussée des nouvelles générations, à évoluer vers un schéma matriciel, voire horizontal. Le doute n’est plus permis : il s’agit de passer d’un management directif à quelque chose de plus ouvert, de plus participatif et surtout, de plus coopératif.

Mais ce mode de management met clairement en lumière la nécessité pour les managers de maintenir régulièrement leurs compétences à flot.

Le Management Transversal : loin d’un simple effet de mode

Il va de soi que la posture (Savoir-faire et savoir-être) des managers est essentielle pour la santé des organisations. En effet, les responsables d’équipe, les managers et les cadres ont un rôle structurant dans l’entreprise par le simple fait qu’ils doivent veiller à ce que les règles de fonctionnement soient appliquées pour que les objectifs soient atteints : « Les managers garantissent à l’entreprise un certain équilibre entre performance économique, opérationnelle et sociale. » nous rappelle Annick Allégret (membre du directoire de Cegos) , dans le cadre d’une récente étude publiée par Cegos.

À l’heure de la révolution numérique, le Manager Transversal n’a plus le choix : il va devoir réviser et revisiter continuellement sa façon de communiquer, de partager, de motiver, de stimuler et de créer un sentiment fort d’appartenance à l’équipe.

Aucun doute, c’est un Leader. Ce manager là n’est plus celui qui sait ; il est dorénavant bien plus que cela : il est celui qui entraîne son équipe.

Peut-on s’improviser Manager transversal ?

Dans l’édition 2017 de l’Observatoire du Management, Bertrand Samson (responsable de cet observatoire) explique qu’il est « indispensable d’upgrader les compétences managériales » et pour cela, les dispositifs de formation doivent, selon lui, être revus. Toujours selon M. Samson, « les formations classiques ne semblent plus répondre aux besoins et contraintes des managers d’aujourd’hui ». Ce changement passe par des formats d’apprentissage différents, en phase avec la vraie vie des Managers.

Parce que la coopération est un élément plus que déterminant de nos jours, les formations en management transversal d’équipe sont donc toujours largement plébiscitées. Sans coopération, en effet, comment partager les enjeux et créer un engagement fort de chacun vis-à-vis de ces enjeux ? La réponse est claire : le temps est venu de privilégier des moments de soutien courts et réguliers, sous forme de Formations en Situation de Travail, si possible, à l’heure du digital, des formations accompagnées à distance qui permettraient le recours à des modules de formations et d’entraînements courts, ciblés et faciles à intégrer dans le quotidien du manager.

Manager en transverse… c’est quoi au juste ?

Le management transverse est le recours et la gestion de ressources humaines, matérielles ou financières, appartenant à des composantes différentes de l’entreprise, en vue de mener à bien un projet ou une mission commune.

C’est un management qui n’est pas fondé sur un lien hiérarchique, trans-fonctions et trans-métiers (même s’il n’exclut pas un lien d’autorité).

Il peut concerner :

  • Le management de projet à l’objectif et la durée définis
  • L’animation d’un sujet récurrent ou d’un processus transversal tel que la gestion de la qualité, de la sécurité
  • Le pilotage d’un groupe de travail ou d’une task force montés pour résoudre une problématique ponctuelle, urgente

 

En quoi se distingue le management transversal ?

Ne disposant pas de pouvoir hiérarchique, le manager transversal doit :

  • Constituer une équipe complémentaire et équilibrée
  • Développer un management participatif pour favoriser l’implication de tous
  • Définir la feuille de route précise de chacun : mission, objectifs, responsabilités, règles de fonctionnement
  • Construire une culture transversale, un esprit d’équipe, une cohésion
  • Entretenir des relations constructives avec les différents services de l’entreprise et les interlocuteurs externes
  • Valoriser les contributions de chacun auprès de leur hiérarchie respective

Quelles qualités indispensables le manager transverse doit-il développer ?

Pour exercer sa fonction, il doit :

  • Développer son leadership
  • Avoir une bonne capacité d’entraînement afin d’emporter l’adhésion de l’équipe
  • Cultiver son pouvoir d’influence en s’assurant de soutiens en interne et le plein support de la direction générale

 

Comment favoriser la réussite du management transversal ?

En l’intégrant au management vertical. De fait, l’introduction d’un management dit transversal dans une organisation de type hiérarchique est un moyen de développer une culture de la coopération et de la co-création et de libérer l’intelligence collective.

Pour ce faire, les managers doivent être accompagnés dans la durée pour réussir, dans un contexte de transformation sans précédent dans les organisations. Ils doivent gagner en agilité, en leadership, ils doivent accompagner plus efficacement les changements, être acteurs d’une dynamique de collaboration et de transformation pour servir valablement les besoins inhérents à toute entreprise.

Connaissez-vous le vieil adage : « On engage une personne pour ses aptitudes, mais quand on la licencie, c’est pour son attitude… » ? Cette phrase n’est ni une prédiction, ni une menace ; c’est un constat. Tout le monde sait que la performance au travail repose avant tout sur le facteur humain, autrement dit, sur des collaborateurs engagés, motivés et compétents.

Dans les formations classiques, à l’ancienne, on parle d’apprendre. Or savoir ce qu’il convient de faire ne suffit pas. Pour que l’apprentissage porte ses fruits, il faut deux ingrédients supplémentaires et indissociables :

1. Se souvenir de ce qu’on l’on sait et de ce qu’il convient de faire exactement au moment où la situation difficile se présente (pour éviter le fameux : « mince, j’aurais dû faire ou dire ça… »
2. Avoir déjà expérimenté plusieurs fois (comme à l’entraînement) l’action qu’il convient de mettre en œuvre pour résoudre la situation qui se présente de façon inopinée.

L’enjeu, pour les organisations et entreprises de notre pays, consiste à développer chez leurs collaborateurs, d’une part, les aptitudes nécessaires pour produire et, d’autre part, les attitudes propices à l’accomplissement de leurs missions.

À PROPOS
HCD INSTITUTE a développé une plateforme « e-training » qui propose des formations dans les domaines du développement personnel et professionnel, de la gestion des tensions et des conflits, de la cohésion d’équipe, du leadership et du management.

La plateforme e-training accompagne les apprenants dans la mise en pratique immédiate de leur apprentissage par des exercices pratiques réalisés en situation réelle de travail.

Les formations e-training ROBOT COACH PRO sont uniquement proposées à la vente par le réseau d’experts d’ HCD INSTITUTE.

felis sit quis justo sed ut venenatis, efficitur. dolor.